• Marie Robert

Ceci est une enquête.


Ceci est une enquête. Hier matin, comme chaque matin en prenant ma douche, j’écoutais l’émission de radio « Les Pieds sur terre ». Le thème était « erreur sur la personne ». Les vingt-neuf minutes, souvent captivantes, se déroulaient autour de trois témoignages, particulièrement troublants chacun à leur façon. Le premier était celui de Bruno qui avait, un jour, reçu l’appel d’un inspecteur de la brigade criminelle, suspecté d’avoir commis un double meurtre. Puis venait celui d’Anne et son mari, qui croyant avoir emménagé dans un havre de paix, déclenchaient sans raison apparente la fureur de leur voisin. Quant à Emeline, elle était, à tort, accusée d’avoir maltraité son bébé. Dans les trois récits, le fil conducteur était le même : il s’agissait d’une erreur, d’une confusion, d’une bévue, dont la gravité traumatise et marque à vie. En entendant le générique de fin, j’ai eu beau avoir rincé mon savon, une impression étrange ne m’a pas quitté, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Ces histoires sont extrêmes, certes, mais au quotidien, combien « d’erreur sur la personne » faisons-nous ? Combien de conclusions hâtives ? Combien de suppositions fumeuses ou d'analyses précipitées ? Combien de fois avons-nous catalogué à l’emporte-pièce un geste, une parole, une réaction, sans prendre la mesure des mécanismes qui les ont enclenchés ? Je crois que nous faisons souvent, parfois malgré nous, des erreurs sur les personnes qui nous entourent. Et que ces erreurs enferment l’autre, le placent dans une situation qui empêche la relation. Un engrenage insensé se met en place, condamnant les protagonistes à abandonner toute perspective d’entente. « Tu te rends compte, elle a fait ça ! », « Il a toujours été si égoïste », « J’étais sûre qu’il agirait de cette façon »…, etc., les phrases s'enchaînent sans laisser de place au dialogue, à l’échange, au contre-pied. Pourtant, que savons-nous des autres, si jamais nous ne prenons le temps de leur demander qui ils sont ? Au même titre que toute information médiatique mérite d’être vérifiée, ayons le courage d’interroger les connaissances que nous croyons avoir sur les autres. Je vous souhaite une journée de vérification. #Bonjour

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout