• Marie Robert

Ceci est une auteure qui écrit son troisième livre



Tout mon post pourrait n’être qu’une répétition de cette phrase pour l’apprivoiser. Car comment ne pas trouver cela incroyablement singulier ? Écrire, ce n’est pas avoir son nom sur une couverture. Ce n’est pas non plus céder à la pulsion d’une tendance ou d’un sujet alléchant. C’est encore moins prétendre à une quelconque pérennité ou à une notoriété factice et dérisoire. Écrire, un roman, un essai, un post, un discours, une bande-dessinée, un poème, un journal, une déclaration, c’est proposer une hypothèse, la possibilité de vivre, ensemble, une expérience. C’est dire quelque chose du monde qui ne vise ni la vérité, ni la morale, mais un « peut-être ». Dans chacun de mes textes, j’essaye de transmettre, mais cette transmission n’existe que parce que les lecteurs la font vivre, l’interprètent et m’offrent à leur tour un nouveau regard sur ce contenu. J’ai longuement étudié la philo, mais je ne vise pas une expertise, ce qui m’intéresse c’est le mouvement. Qu’est-ce qu’il se passe quand on écrit et qu’on lit ? De quelle manière le savoir nous transforme et nous sort du quotidien ? Je suis une auteure qui écrit son troisième livre certes, mais je suis surtout un individu qui a le luxe de pouvoir malaxer ses mots afin de faire résonner les vôtres. Lire et écrire, c’est lutter contre le convenu, c’est croire chaque matin à un nouveau monde.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.