• Marie Robert

Ceci est une échelle.


Ceci est une échelle. Il y a une chose qui me semble invraisemblable. C’est la jalousie qui fait de l’envie et la concurrence, d’acceptables modalités relationnelles. « Non mais t’as vu ce qu’elle fait ? Pour qui elle se prend ? », « Son restau ? C’est de la merde, le mien est tellement mieux », « Il est pathétique à me copier comme ça, c’est moi qui ai inventé ce concept », « T’as vu la place qu’elle prend ? Ça va finir par se retourner contre elle », etc. Combien de fois avons-nous entendu ce type de propos ? Combien de fois avons-nous assisté à ces monologues criant à l’injustice, à ces colères insensées et ces regards outragés ? Des remarques comme celles-ci sont si répandues qu’on finit par les trouver légitime, et par soi-même, y participer. On attend que l’autre tombe, trébuche, que la roue tourne, et qu’il dégage de notre vue. On se réjouit de pouvoir dire que c’était sûr, que c’est bien fait, et qu’enfin on va pouvoir jouir de toute la place. Mais jusqu’à quand ? Jusqu’à ce qu’un autre prenne le soleil à son tour ? Si on prend le temps de les décortiquer, on s’aperçoit de la toxicité que charrient ces raisonnements. J’ai bien des défauts, cependant, je peux affirmer avec une absolue sincérité que la réussite des autres est une joie. Elle me rassure. Car si réussite il y a, c’est que les choses fonctionnent et que l’harmonie fait place au chaos. Nous ne sommes pas inventeurs de grand-chose, notre inédit est plus discutable mais je crois que dans la vie intime, comme dans la vie professionnelle, il y a suffisamment de place pour que chacun puisse honorer sa singularité. Certes, il est toujours déstabilisant de constater que certains font « comme nous », parfois même mieux que nous, avec plus de lumière, de facilité, ou d’argent que nous, mais l’important est bien ce qui diffère. Plutôt que de nous épuiser en consommant nos peurs, concentrons-nous peut-être sur nos compétences, sur nos qualités, sur la nécessité de nos projets, sur la coopération, sur ce qui fait de nous des êtres à nul autre pareil. Un nouveau jour se dessine et nous sommes tous en mesure de l’habiter. Je vous souhaite une journée sans concurrence. #Bonjour

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout