top of page
  • Marie Robert

Ceci est un vœu.

Ceci est un vœu. Ce matin, à l’aube, j’ai regardé mon fils. Dans la pénombre de sa chambre, la toute première chose que j’ai aperçu, c’est son sourire éclatant. Un immense rictus de joie. Comme une invitation, comme si tout cela était une vaste comédie à laquelle il était bon de prendre part. Je l’ai ensuite observé en train de s’étirer, heureux d’être là, ici et maintenant. Et j’ai souhaité, avec une émotion vertigineuse, qu’il sache, tout au long de son existence, conserver ce sens du plaisir, cette conscience du bonheur. Il va falloir un extrême courage à cette génération pour saisir la beauté des choses. Pour ne pas céder à la haine, au mépris, à l’anxiété, à la fatalité, à la médiocrité. Pour ne pas rester les bras ballants face aux désastres. Il va leur en falloir de la force, pour ne pas se replier sur eux-mêmes, pour ne pas devenir des consommateurs avides d’achats et de néant. Pour ne pas croire que la seule solution est que les frontières se ferment et que le silence se fasse. Il va leur en falloir de la détermination pour récréer des équilibres, entre les espèces, entre les peuples, entre les hommes et les femmes. De la finesse pour comprendre que l’exigence est un cadeau, que l’esprit à besoin du corps, et que la comparaison détruit. De l’extravagance pour innover, tenter, oser, et se souvenir qu’on est toujours plus créatif dans la tempête. Il va leur en falloir de l’audace pour ne pas être comme nous, ni désabusé, ni défaitiste, mais accepter la réalité pour mieux la transcender, trouver l’élan pour faire du futur le lieu des plus belles réalisations, déjouer les obstacles avec patience. Je souhaite à mon fils, et à tous ceux qui occuperont la terre avec lui, d’être capables d’un optimisme lucide et humble, d’une générosité sincère et d’une intelligence collective. Et surtout, je leur souhaite de laisser jaillir au fond d’eux cette joie. Cet enthousiasme qui rend la souffrance caduque et presque déplacée. Enthousiasme à l’idée de vivre, d’aimer, de partager. « A présent lève-toi et mets-toi en quête, lève-toi d'un pied léger et va-t'en tranquillement chercher ce que tu as perdu. » - Oz. Je vous souhaite une année de sourires conquérants. #Bonjour


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page