• Marie Robert

Ceci est un super pouvoir.

Ceci est un super pouvoir. « Fais-moi confiance ». Combien de fois avons-nous formulé ce souhait dans notre vie ? Combien de fois avons-nous imploré nos parents, nos collègues, nos amis, nos employeurs, de nous offrir ce cadeau ? On évoque souvent la confiance « en soi », cette colonne vertébrale, pilier de toutes nos actions, mais je sais précisément combien elle se dessine à l’aune du regard de confiance que nous accorde l’autre. Car c’est justement dans cette autorisation implicite qu’on puise notre légitimité, qu’on s’imagine « capable » puisqu’autrui nous perçoit ainsi. Il n’est pas question d’affirmer qu’il est impossible de faire sans. Mais il est précieux de prendre la mesure de la puissance qui se cache ici. Il y a une histoire que j’aime beaucoup du philosophe Martin Hartmann. C’est celle de Ollie, un petit garçon de 7 ans qui va faire les courses seul pour la première fois. Sa mère lui livre quelques consignes précises : « Ne fais aucun détour entre ici et le magasin. Ne t’arrête pas en chemin. Ne coupe pas par le jardin du voisin. Ne parle à personne. Regarde à droite et à gauche avant de traverser la rue. Sors les mains de tes poches ». L’enfant répond avec assurance : « Fais-moi confiance, maman, je suis grand maintenant » et il franchit le seuil de la maison. Sauf qu’à peine engagé sur son chemin, il croise un monstre hideux, un fantôme, ainsi qu’une sorcière. Aucun de ces possibles obstacles n’avaient été mentionnés par sa mère mais avec malice et détermination, il parvient à s’en sortir. Au retour, coupant par le jardin du voisin malgré les interdictions, il rencontre un ours et deux extraterrestres, là encore il réussit à s’en tirer d’affaire. Une fois à la maison, sa mère lui demande s’il a bien observé les consignes. « Je n’ai pas mis les mains dans mes poches », répond-il. « Je savais que je pouvais te faire confiance », le félicite la mère. Le plus percutant dans ce récit, ce ne sont pas les mésaventures du petit garçon, mais la confiance de sa maman qui lui a permis de faire face à l’incertitude et d’être à la hauteur de sa responsabilité malgré tous les malgré. Je nous souhaite de nous faire confiance. #Bonjour Credit : Ted Py.


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout