• Marie Robert

Ceci est un questionnaire à choix multiples.


Ceci est un questionnaire à choix multiples. Lundi matin. L’horizon des vacances se rétracte et on sent poindre chez certains, une curieuse mélancolie de fin saison. Les heures sont encore chaudes et les plages plutôt remplies, mais la rentrée se dessine dans les plis des t-shirts. Qu’on soit parti ou non, qu’on ait travaillé ou pas, qu’on ait passé un été fantastique ou déplorable, c’est un cycle qui doucement s’achève et qui offre, comme toutes les pages que l’on tourne, l’opportunité d’un bilan. Il n’est pas question de juger quoique ce soit, au contraire, il s’agit plutôt d’une mise en perspective, d’une somme de questions dont les réponses posent les jalons de nos jours à venir. Car parmi toutes ces interrogations, il y a celles qui nous engagent à réfléchir à notre structure intime, à notre colonne vertébrale, à la raison même des pas que nous allons faire ce matin. Parce qu’au fond, c’est assez curieux de constater qu’on se retrouve vite pris dans une vie qu’on n’a pas totalement voulue, dans des aventures qu’on a pas choisies. On était adolescent, et puis sans trop qu’on s’en rende compte, vingt ans se sont écoulés, comme ça, l’air de presque rien. D’une soirée étudiante à un premier emploi, d’un amoureux à un mari, d’un emménagement en collocation à un appartement familial, les étés se sont succédés à la vitesse des orages. C’est aussi vertigineux que beau, aussi sublime que glaçant, aussi étrange que l’est la normalité. Alors peut-être que ce matin, nous pouvons appuyer sur pause et oser nous demander : par quoi sommes-nous tenus ? Par quels regards ? Par quelles dettes ? Par quels enjeux financiers ? Quelles sont ces chaînes qui exercent sur nous une pression tacite, plus ou moins consentie ? Pourquoi est-ce si dur de s’affranchir ? Qu’est-ce qui nous convient ? Quelle est cette singularité qui nous porte ? Quelles passions justifient nos efforts ? Quels éclats réveillent nos âmes ? Quels individus sont nos soleils ? Quel est ce multiple qui compose notre moi ? Qui sommes-nous à l’écart du troupeau ? Ivresse d’interrogations en mouvement. Je vous souhaite une journée de lumineux affranchissements. #Bonjour Photo : @charlotte_lapalus

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout