• Marie Robert

Ceci est un possible.


Ceci est un possible. Cette semaine, j’ai pensé à la sensation jouissive de sécher les cours. De nous libérer de nos obligations. De fuguer. L’envie d’annuler nos contraintes conquiert chaque parcelle de nos corps, obsède nos pensées. Pourquoi renoncer à ce confort ouaté de notre tranquillité ? Pourquoi subir un énième rendez-vous dont on a l’impression qu’on connaît déjà tout le déroulé ? Aucune raison n’est valable, si ce n’est celle de s’ouvrir à l'événement, à cette donnée inconnue, non maîtrisable, qui peut-être, va changer notre trajectoire, si sous nos yeux ébahis se dessine une rencontre ou un souvenir mémorable. Dans la pensée d’Hannah Arendt, « l'événement » est ce qui ne répond pas à la logique, il ne peut pas être déduit des conditions extérieures, il ne peut pas être pensé. Qu’importe qu’on connaisse les gens, le lieu, les circonstances, il y a dans chaque instant de notre vie la possibilité qu’il se passe quelque chose, sans lien avec nos précédentes expériences. L’événement porte en lui le nouveau, celui qui parfois nous ébranle, mais aussi celui qui rend la vie prompte à être vécue. Car sans cette brèche dans le quotidien et dans le banal, qu’auraient-été nos parcours ? Quelle tournure aurait pris nos existences sans cette personne croisée dans la cour d’école, dans le bureau d’à côté, dans un trajet de métro ? Sans ce coup de fil inopiné ? Sans ce hasard troublant ? L'événement est une « crise », dans le sens grec du terme, c’est-à-dire une rupture au sein d’un processus. La peur nous conduit souvent à la craindre, à ne percevoir en elle que le tragique accident, mais bien que le risque soit inévitable, le contourner c’est se priver d’un éventuel moment de révélation. C’est se priver du monde en train de se faire. « Le problème avec la vie, c’est qu’on ne sait vraiment pas du tout ce qu’il se passe » - P. Roth. Et si ce rendez-vous obligé devenait la meilleure opportunité de notre année ? Et si l’on s’habillait de confiance ? Pas pour se forcer, ni se dépasser, mais pour croire en un futur qui n’a pas dit son dernier mot. Je vous souhaite une journée d’aventures impromptues. #Bonjour Credit : @martinparrstudio chez @tendancesdemode

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout