• Marie Robert

Ceci est un nouvel épisode.


Ceci est un nouvel épisode. L’autre jour, à la radio, j’ai entendu une femme raconter qu’après 6 mois de disparation, son chat venait de franchir à nouveau la porte de chez elle. L’animal avait agi comme si son arrivée était tout à fait normale et répondait à la simple logique de la quotidienneté. Ce qui m’a touché dans ce témoignage, ce n’est pas tant l’histoire de ce chat fugueur, que le timbre de voix de celle racontant ce récit. Entre rire, larmes, étonnement et soulagement, elle ne cessait de répéter une seule et même phrase : « 2020, c’est vraiment l’année des montagnes russes émotionnelles ». Et en l’écoutant, je dois dire que moi aussi, j’ai eu un curieux pincement au cœur. Mille fois par jour, les émotions nous traversent et nous emmènent souvent dans des contrées que nous ignorons. Ces dernières années, elles sont partout, en couverture de magazines, dans des formations pour enfants et adultes, dans des livres promettant d’apprendre à les dompter, ou du moins, à les endiguer afin que notre existence soit un peu plus supportable. Mais on oublie un peu vite ce que les philosophes ont à nous dire dessus. Et surtout, ce qu’elles sont réellement. Qu’est-ce qui les distingue des sentiments ? De quelle façon elles ont été décortiquées depuis l’Antiquité ? Quel prodigieux pouvoir nous offrent-elles au quotidien ? De Platon à Darwin, en passant par William James, j’avais envie dans ce nouvel épisode de podcast, de raconter l’histoire de nos palpitations, de nos secousses et de leurs bienfaits. A écouter sur toutes les plateformes disponibles en tapant mon nom ou « Philosophy is sexy ». Je vous souhaite une bonne écoute en espérant que l’année 2020 retrouve son chemin avec autant d’agilité qu’un chat fugueur. #Bonjour#Matin#Morning#Podcast#Saison2#Episode3#Sunday#Dimanche#Love#Amore#Ahava#Habibi#PhilosophyIsSexy@les.podcasteurs

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout