• Marie Robert

Ceci est un hymne à l’amour



Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma maman. Et pour la première fois depuis 34 ans, je ne suis pas à ses côtés. Maman. Mamounette. Ma mère. Ma louve. Ma lune. Mon repère. Ma complice. Mon autre moi. Quel étrange lien que celui de la maternité. Une énigme, un implicite, une animalité. Une étoffe, qui ne facilite rien, mais qui enveloppe tout. Et qui nous ramène sans cesse à cette singulière aventure qu’est l’existence. Maman. Mamounette. Pourquoi accorde-t-on tant d’importance aux anniversaires ? Peut-être parce qu’en honorant la naissance, on honore surtout la présence de l’autre dans notre vie. Car que serait nos jours sans ? Sans ce nom qui s’affiche sur le téléphone, sans cette odeur qui se distingue entre mille, sans ce regard dont on connait les plis, sans cette chair que l’on voudrait éternelle ? Les êtres aimés bouleversent chaque recoin de notre quotidien, ils confèrent aux jours une autre lueur, ils nous imposent une responsabilité qui est à l’aune de l’intensité émotionnelle qu’aimer suppose. Aimer est un ouragan, une tempête, une amplitude. Un vertige constant, certes, et pourtant, si beau. La plus puissante des vulnérabilités. Car même dans l’absence, l’amour n’en à que faire de l’au-delà. Il le défit, le contourne, le métamorphose en souvenirs. Quelle aventure. Alors en ce 11 avril, peut-être est-ce l’occasion, anniversaire ou non, de célébrer ceux qu’on aime. Les vivants et les autres. Les amis, les amants, les frères, les amours, les enfants, les indispensables. Ceux sans qui rien, non rien, n’aurait la même signification. Pour ma part, il n’y a pas une seconde depuis 34 ans que je n’honore pas la plus extraordinaire des mamans. Je t’aime @mimi_from_arcachon. Bon anniversaire mon Trésor.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout