• Marie Robert

Ceci est un espace en dehors du bruit du monde.


Ceci est un espace en dehors du bruit du monde. « Pourquoi le ciel est bleu ? », « Pourquoi l’eau des mers ne tombe pas dans le ciel ? », « Pourquoi on parle avec des mots et pas avec des sons ? ». La liste des pourquoi auxquels nous soumettent les enfants nous confrontent et nous forcent à déplier nos certitudes. C’est drôle comme en grandissant, on oublie ces questions, on acquiesce à des propos qui n’ont rien d’évidents, et on cesse d’interroger les origines. Pourtant rien autour de nous, n’est incontestable. Ce n’est pas toujours simple de l’admettre. Ce n’est pas simple de déconstruire, d’accepter que les choses exigent notre patience, notre présence, notre étude. Tout cela suppose d’apprendre à réfléchir. Et on réfléchit avec notre tête, en laissant le corps tranquille, en se concentrant, en fermant toutes les portes à la distraction, en apprenant à ne pas savoir. En sommes-nous encore capables ? Dans mes cours du mardi, sur zoom, je ne propose pas autre chose que cela : des cycles de réflexions. Pas pour être expert, mais pour quitter la performance et découvrir l’immense liberté qu’offre la remise en question. Par exemple, à partir du 15 juin, je commence un nouveau parcours sur l’histoire de notre cerveau. Car même ce socle que nous tenons pour acquis, n’a peut-être pas toujours été vu comme tel. Se plonger dans l’histoire, c’est apprendre à situer ce qu’on sait et à s’ouvrir à d’autres manières de voir, de percevoir, d’éclairer. Comment dans d’autres régions du monde ou à d’autres époques, a-t-on expliqué les conduites de notre esprit ? Comment avons-nous cheminé de l’âme à la raison, en passant par le cerveau ? Ces interrogations ne sont pas vaines, ce ne sont pas des coquetteries, ce ne sont pas des abstractions qui empêchent l’action, au contraire, ce sont des demandes qui engagent tout notre présent. C’est à ce prix que l’on accède peu à peu au sens. C’est en déconstruisant qu’on construit un univers qui nous ressemble. Et chaque mardi, je suis bouleversée en constatant que nous avons passé un moment suspendu où tous les points d’interrogations sont possibles. Je nous souhaite de redevenir un enfant qui habille le monde de pourquoi. #Bonjour

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout