• Marie Robert

Ceci est un cri du cœur.


Ceci est un cri du cœur. Hier, j’ai eu un commentaire très désagréable sous mon post. C’est rare, parce que je crois qu’ici, il n’est pas question de « convaincre » ou de « plaire » mais de « dialoguer », ce qui suppose de renoncer à l’agressivité. Je l’ai donc retiré et bloqué. Je ne pratique pas la censure, mais la confusion des propos était telle, qu’il aurait été difficile de débattre ou d’échanger. Et surtout, la violence du jugement m’a vraiment heurté. Je suis infiniment sensible et en doute permanent. La critique des autres sera toujours un peu plus supportable que la mienne. Mais ici, la personne évoquait le thème de la légitimité. Elle considérait mes mots comme de la fumée et me comparait à Cyril Hanouna. Je ne connais pas bien Cyril Hanouna, et je me méfie des comparaisons. En revanche, je cerne bien le problème de la légitimité qui me hante souvent. Ce n’est pas la première fois qu’on m’adresse ce type de jugement. Qui suis-je pour prétendre faire de la philosophie et vouloir la rendre sexy ? J’ai parfois envie d’afficher mes diplômes pour justifier mon travail, sauf que ça n’aurait pas de sens, car je suis bien placée pour savoir qu’aucun diplôme ne garantit la vivacité de l’esprit. Alors quoi ? La personne du commentaire fait partie de ces gens qui attribuent des bons et des mauvais points. Or, combien d’entre nous ont été cassés dans leurs élans par ce genre de remarque ? Combien d’entre nous ont entendu leurs parents, leurs professeurs, ou leurs entraineurs, les traiter d’incapables les conditionnant ainsi pour des décennies ? Il y aurait les vrais philosophes et les faux. Les bons et les méchants. Les beaux et les laids. Ceux qui méritent et ceux qu’on doit humilier. Je n’ai pas envie de participer à cette hiérarchie-là. Mon métier est l’enseignement, il consiste à répéter à tous, qu’il n’y a de vrai que l’action, la tentative, l’hypothèse. La légitimité ne vient pas des autres, mais de celle qu’on se donne, et de nos erreurs qui nous font apprendre, comprendre, progresser. Le reste effectivement, est de la fumée. Je vous souhaite d’avoir confiance en vous, suffisamment pour tout traverser. #Bonjour

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout