• Marie Robert

Ceci est un cri.


Ceci est un cri. J’ai une délectation particulière à l’idée de me nourrir des paroles des autres, d’apprendre des choses que je ne connais pas, de découvrir des territoires inédits, d’ouvrir mes yeux sur des perspectives inconnues et des enjeux sous-estimés. Mais il faut dire une chose, c’est à quel point parfois, ce qu’on lit et ce qu’on entend, peut aussi être vecteur d’angoisses, d’angoisses qui ne nous appartiennent pas. J’aime l’idée de la prévention autant que celle d’une parole ouverte, mais il n’est jamais vain de réaffirmer une fois encore que l’expérience des autres n’est rien d’autre qu’un chemin qui leur appartient. Le témoignage, encore plus lorsqu’il est douloureux, a ceci de délicat qu’il est une tribune pour celui qui l’exprime. Il y dépose sa vulnérabilité, sa souffrance, son émotion, et son envie bouleversante que l’autre soit mieux préparé que lui. Pour autant, le témoignage, en délivrant des mots qui ne sont pas les nôtres est parfois si intense qu’on se les approprie et qu’on finit par ressentir des vertiges qui n’étaient pas dans notre horizon et qui ne le seront peut-être jamais. Il est si facile de s’enrouler dans des gouffres qu’on laisse infuser en nous, sans même nous en apercevoir. C’est ainsi, qu’au cours de mon existence, j’ai collectionné des milliers de craintes. Peur d’une crise d’adolescence, peur de ne pas trouver d’emploi, peur d’avoir une méningite foudroyante, peur que mes parents meurent d’un accident de voiture, peur d’avoir des enfants, peur de ne pas en avoir, peur du post-partum, peur de plaire, peur de ne plus plaire, peur de la retraite, peur d’être à côté de moi-même, peur de divorcer, peur de me marier...etc. Autant de possibles zones de troubles dont la société m’informe et que j’accepte de considérer et de prendre pour miennes. Et cela, sans avoir été confrontée à aucune de ces épreuves. Alors au bout du compte, je me demande quelles sont nos peurs à nous, celles qui surgissent lorsque nous avons l’esprit vierge ? Sont-elles semblables ? Je vous souhaite une journée de vertiges qui ne ressemblent qu’à vous. #Bonjour Credit : ?

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout