• Marie Robert

Ceci est un cadeau.


Ceci est un cadeau. Ils sont là. Partout autour de nous, les cadeaux s’immiscent dans nos conversations. Certains s’exposent dans les vitrines, d’autres s’affichent sur le papier glacé des magazines et dans des pages digitalisées. Ils conquièrent les listes d’enfants impatients et se négocient avidement avec des adolescents exigeants. Luxueux pour certains, durables pour d’autres, qu’ils soient modestes ou flamboyants, qu’importe la tendance pourvue que les regards scintillent. « Et toi alors, tu offres quoi ? », l’interrogation interrompt mes abstractions. Je balbutie quelques références hésitantes et désordonnées, comme si toutes mes réponses tombaient à côté. Et pourtant rien de plus pertinent que cette demande de positionnement, car au-delà de l’enveloppe et de ses possibles contenants, l’enjeu réside précisément dans ce que l’on décide d’offrir aux autres. Les cadeaux ne sont pas des objets, ce sont des mots d’amour matérialisés. Des fils invisibles que l’on tisse entre nos cœurs pour témoigner de notre attention et de notre considération. Choisir un cadeau, ce n’est pas dépenser, c’est s’arrêter un instant au moins sur le lien qui nous unit à celui ou celle que l’on veut gâter. Et peut-être est-ce ici que le mot « présent » prend tout son sens. Le cadeau devient une ode à la présence qui nous fait si souvent défaut. Je ne saurai pas répondre, mais ce que je sais, c’est que mon souhait le plus cher, cet hiver, est d’offrir beaucoup de « présent ». Et surtout, plus que jamais, beaucoup de douceur. Pour tout un tas de raisons, cette semaine a été confrontante, mais si je dois ne retenir qu'une chose, c’est que même dans la difficulté, on trouve les ressources pour encore plus d’amour. Notre patrimoine universel réside dans cette tendresse les uns à l’égard des autres. Une tendresse qui ne se consomme pas, qui ne périt pas. Alors modestement, aujourd’hui, j’avais envie d’offrir un nouvel épisode de podcast, un épisode sur la santé mentale et l’anxiété, quelques minutes de caresse pour ceux qui, ce matin, ont du vague à l’âme. « La vie est amour, jouis-en » - Mère Teresa. Je vous souhaite un cœur fécond. #Bonjour@les.podcasteurs

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout