• Marie Robert

Ceci est un aveu.


Ceci est un aveu. Vais-je trouver les mots ? Mon anxiété m’a paralysée toute la semaine. Dans quel monde allons-nous nous réveiller demain matin ? Quelle vision de la société allons-nous porter aux urnes ? Quelle image de la France allons-nous transmettre à nos enfants ? Nos fractures, érigées ces dernières années, sont-elles irrémédiables ? Dans mon métier, il y a une idée qui m’apaise, c’est que la philosophie n’est pas une quête de vérité absolue. Elle n’est pas un consommable, encore moins une joie forcée guidant vers une fin toujours heureuse. Elle est une danse. Un corps à corps entre des impossibles. Une écoute active, fiévreuse, sincère, de toutes nos contradictions, de toutes nos lassitudes, de tous les mouvements de l’âme. Qui suis-je, moi qui pense parfois tout et son contraire ? Est-ce si facile d’être toujours certain de nos agissements ? Que faire de ces doutes, de ces tensions en nous, de ces colères, de ces mouvements incessants ? Le conflit, lorsqu’il renonce à la violence, lorsqu’il choisit le dialogue, est une structure fondamentale de la pensée. Dans nos corps comme dans nos esprits. Le dedans a besoin du dehors. La hanche gauche se corrige à l’aune de la hanche droite. Nos tristesses répondent à nos espérances. C’est au cœur de ces tensions qu’il se passe quelque chose. La vérité se fait en commun. Elle n’est pas une possession. Mais une clairière où la lumière va et vient. Alors aujourd’hui, plus que jamais, et comme il y a 20 ans, je voterai pour entretenir ce va et vient, pour préserver le dialogue. Je voterai pour continuer à bâtir. Je voterai pour croire encore un peu que la cohérence se trouve dans un ajustement permanent. Je voterai pour l’Europe et pour les mélanges qui nous fondent. Je voterai pour la République. Je voterai pour lutter, mieux encore. Je voterai pour ceux qui n’ont pas le luxe de le faire, et pour ceux, qui un jour, ici, comme ailleurs, ont été broyés par des régimes d’extrême-droite. Je voterai avec ma chair et mes tripes. Je vous souhaite de donner votre voix à une possible construction commune. Car aussi fragile soit-elle, elle sera toujours plus lumineuse que le chaos. #Bonjour#AllonsVoter

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout