• Marie Robert

Ceci est un élixir.


Vérifié

Ceci est un élixir. « Quand commence-t-on à être vieux ? ». Je lis la question dans le Philosophie Magazine de ce mois-ci. Elle est posée à des jeunes gens à l’occasion de l’anniversaire du journal. A cette saisissante demande, Eulalie, quinze ans, commence par répondre qu’être « vieux », c’est avoir des enfants. Soit. La sentence est tombée, plongeant les parents, déjà éreintés, sur les rives de l’âge avancé. Sauf que très vite, l’adolescente nuance son propos et le charge de complexité : « bizarrement je crois que plus on vieillit, plus la liberté perd de sa saveur. On apprécie davantage le goût d’être libre quand on est jeune, parce que c’est exceptionnel et tellement rare qu’on en profite. En fait, on devient vieux lorsqu’on s’habitue à cette liberté jusqu’à perdre son ouverture d’esprit ». Soudain, ces paroles s’infiltrent dans notre confinement et l'éclairent d’une autre lumière. Si vieillir, c’est être habitué à la liberté, il faut croire que ce que nous traversons est une singulière cure de rajeunissement. Mais au-delà de l’anecdote et de notre situation actuelle, ces mots ne sont-ils pas valables pour tout le reste ? L’habitude nous rassure, autant qu’elle nous fige. On ne parvient plus à activer notre curiosité, notre enthousiasme s’éteint, et notre excitation se voile. C’est le cas pour la liberté, pour l’amour, pour le confort, pour le travail, en somme pour tout ce qui nous entoure. Est-ce à dire qu’il ne faut jamais s’habituer ? Je ne crois pas. Je crois au contraire que vieillir, et surtout bien vieillir, consiste à savourer nos habitudes, à les chérir, à les soigner, et parfois, à les renouveler. Ne pas balayer nos acquis, mais bien prendre la mesure de ce que cela signifie d’être libre, d’aimer, de vivre dans le confort, de pouvoir apprendre. La sagesse n’est pas un horizon rigide, ni détaché, c’est un ancrage qui nous engage, qui demande de la patience et de la construction, et il en faut beaucoup, pour s’émerveiller de ce qui est. Si vieillir, c’est en être capable, alors vraiment, je veux bien prendre quelques années. Je nous souhaite d’adorer et de vénérer, plus que jamais notre liberté. #Bonjour

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout