• Marie Robert

Ceci est tout ce dont je dispose.


Ceci est tout ce dont je dispose. J’ai un goût étrange en écrivant ce matin. La sensation inconfortable de participer à l’absurdité de ce monde. Les photos de vacances s’intercalent avec d’insoutenables images de souffrance, selon un algorithme qui n’a jamais été aussi insensé. Que dire dans tout cela ? Qui suis-je pour ajouter du bruit aux hurlements ? N’est-ce qu’un élan narcissique ? Sans doute, mais j’ose prétendre qu’il y a une autre raison. Ce que j’essaye ici chaque matin, c’est de donner de modestes fragments de douceur, d’espoir et de transmission, de petits morceaux pour dire que cela vaut la peine de penser, de lire, d’interroger, de se cultiver. Alors, je vais tenter de continuer. Je peux raconter par exemple que j’ai eu des nouvelles d’Antoine, un de mes anciens élèves, un de ceux que j’avais lorsque j’enseignais au lycée. Aussi brillant que compliqué, il ne rendait jamais aucun devoir. Bavard, cultivé, et très bon orateur, il avait en lui une fougue qui parfois, se transformait en une colère incontrôlable. Une rage à l’égard du monde, une confiance en miette, et les dérives qui vont avec. Un jour du mois de Mai, quelques semaines avant le bac, Antoine est parti de mon cours en claquant la porte. Il n’est jamais revenu. Et moi, je n’ai pas cessé de culpabiliser. Je n’avais pas su trouver la clé. Et j’étais restée avec mes questions. Que faire quand toutes les stratégies semblent vaines ? Que faire quand on voit un élève couler et qu’on est là, sur la rive avec des bouées défaillantes ? Le jour où Antoine a claqué la porte, je me suis sentie inapte. Bien sûr qu’un prof ne peut pas tout. Bien sûr qu’on en fait déjà assez. Cependant, il y a quelque chose qui se brise et qui laisse un goût amer. Alors quand 5 ans plus tard, je lis qu’Antoine est un jeune homme heureux, épanoui dans sa vie et dans son travail, tout s’illumine. Même cette matinée. Le savoir, l’amour et la confiance vont toujours quelque part, ce sont ces piliers, qui avec le temps finissent par éclairer les ombres. Je vous souhaite de donner tout ce que vous pouvez. #Bonjour@tonzlrd

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout