• Marie Robert

Ceci est notre philosophie.

Ceci est notre philosophie. Je ne sais pas vraiment quand cela a commencé. Je ne me souviens plus du déclic. Je sais surtout que comme souvent dans ma vie, il n’y avait pas de projet, pas de plan, ni d’autre prétention que celle de déposer tous les mots résonnant un peu trop bruyamment dans ma tête. Je n’ai pas réfléchi à la portée possible, aux risques d’impudeur, aux jugements éventuels. J’ai simplement respecté mon cadre, le seul rempart tenable face aux angoisses, à la mélancolie, au temps qui passe. Écrire chaque matin. Écouter les pensées qui jaillissent, celles qui se dissimulent et se tapissent, et puis les partager, parce qu’on sera toujours irrémédiablement différents, mais qu’on va naître et mourir, et qu’entre les deux, nos cœurs et nos esprits feront des mouvements communs. Bien des années plus tard, nous voici pour la sortie de ce cinquième livre. Ce livre qui, sincèrement, n’est pas tout à fait le mien. Mais plutôt le nôtre. Ce n’est pas une formule, ni une posture. Ce livre appartient à tous ceux qui prennent le temps de lire quotidiennement deux milles signes, alors que notre taux d’attention ne cesse d’être morcelé. Il appartient à ceux qui commentent, qui s’émeuvent, qui m’adressent des messages, qui partagent, qui s’approprient des mots, qui acceptent de réfléchir, et de laisser les larmes couler. Il appartient aux fidèles et aux épisodiques. Aux photographes qui m’ont prêté leur noirs et blancs. A tous ceux qui se réveillent épuisés. A tous ceux qui un jour ont rompu et échoué. A ceux qui cheminent dans les forêts lointaines de leurs tourments. Ceux qui se sentent trop, ou peut-être pas assez. Ceux dont la gorge se serre à l’évocation d’un lieu, d’un nom, d’une pensée. Ceux qui ne savent plus comment faire. A tous ceux dont les ressources s’épuisent. Et à tous les cœurs enragés que rien n’arrête. Que deviendra le digital dans cet ouragan d’algorithmes ? Je l’ignore. Mais ce qui ne sera pas enseveli, c’est l’amour qu’on a su se donner ici. Merci à @garconmoderne et @liarochasparis pour l’aventure qu’est notre existence. Et à vous tous de m’avoir porté jusqu’ici. Je vous souhaite une année de philosophie. #Bonjour





164 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout