• Marie Robert

Ceci est mon carburant



« Un professeur a-t-il le pouvoir de changer une vie ? ». J’ai des frissons rien qu’en l’écrivant. A mon sens le pouvoir n’existe pas dans l’enseignement, il n’y a pas de magie, et je refuse farouchement la perspective d’une quelconque domination. Être face à une classe, c’est au contraire accepter d’avoir le vertige, celui de la responsabilité, et de s’accrocher à des tentatives. A des hypothèses que l’on soumet avec conviction et dont les élèves décident de s’emparer ou non. Je ne sais pas si on peut aider à changer de vie, mais il est certain qu’on peut permettre aux élèves de négocier un virage et de faire des pieds de nez à la fatalité. Être capable de les regarder dans les yeux, et de lutter ensemble contre les peurs, les projections, les plafonds de verre, les démons tapis dans l’ombre de la confiance. A grand renfort de savoir, d’efforts et d’amour, on déjoue les pièges. Je veux leur transmettre que rien n’est jamais écrit tant qu’on ne l’a pas vécu. Qu’il faut de la désobéissance et du panache pour naviguer dans l’existence et devenir celui que l’on a décidé d’être. Je remercie tous les élèves qui ont su faire de moi une prof !

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.