• Marie Robert

Ceci est mieux qu’un réseau wifi



De quelle façon sommes nous touchés par l’extérieur ? Quel est le lien que nous entretenons avec ce qui est en dehors de nous ? Pour y répondre, le philosophe allemand Hartmut Rosa élabore le concept de résonance. Le terme désigne la relation que nous avons avec ce qui nous entoure, qu’il s’agisse des individus aussi bien que de la nature. Un professeur, qui donne un cours de qualité, entre en résonance avec sa classe. Un nouveau-né qui regarde intensément ses parents aussi. Un homme marchant le long de la mer peut se sentir en résonance avec elle, tout comme quelqu’un qui contemple un tableau. En réalité, il existe quatre critères pour reconnaître l’expérience de résonance : pouvoir être affecté par quelque chose, pouvoir réagir à la vue de cette chose, pouvoir être transformé par elle, et ne pas être en mesure de prévoir cette expérience. En somme, il s’agit d’accepter un dialogue invisible et inattendu. Avec les individus, nous sommes en résonance horizontale. Avec la nature, en résonance verticale. Elle nous dépasse et nous précède. Contempler la nature, interagir avec elle, devient ainsi une protection contre le tumulte de notre société. Une possibilité d’échanges infinis, si seulement on en prend soin. Ce n’est pas du folklore new-âge, c’est être apte à retrouver le contact avec le monde. Se laisser envahir par le seul signal qui compte, celui du vivant.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout