• Marie Robert

Ceci est ma dernière proposition



Chez les Grecs et les Romains, l’œuf est un symbole de vie, que l’on s’offrait au printemps dans la perspective de célébrer le renouveau. Plus largement, poules et poussins ont également revêtu la même symbolique, celle d’un possible départ à saisir. Au Moyen-Âge, l’Eglise a interdit de manger des œufs pendant le Carême. Ils étaient donc conservés jusqu’à la fin du jeûne, puis décorés. C’est au XVIIIe siècle que l’on a eu l’idée de vider les œufs pour les remplir de chocolat pour marquer la fin du jeûne et du Carême. Cette tradition est encore très présente dans certains pays, comme en Allemagne. Les premiers œufs tout en chocolat sont apparus au XIXe siècle, grâce au progrès des techniques permettant de travailler la pâte de cacao et aux moules proposant des formes de plus en plus variées. Un cadeau donc, signe que les temps meilleurs arrivent, et que transformés par l’introspection du Carême, on peut retourner à la vie et à ses plaisirs !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout