• Marie Robert

Ceci est le royaume du « jūnzĭ »



« L’homme véritable est chez Confucius, un être formé et éduqué. Cet homme « cultivé » ayant atteint la belle délimitation de tout son être et qui sait s’y tenir entier est appelé en chinois jūnzĭ, ce qui veut dire le « noble », ou l’« aristocrate » dans la langue courante. Toutefois, la dignité de sa condition n’est jamais envisagée par Confucius comme le fait desa naissance, mais précisément par l’excellence de sa formation. Le mot même de jūnzĭ renvoie à l’ascendance, puisqu’il signifie littéralement fils de noble ou de roi. Cependant, et c’est là un fait intéressant, jūn (君), étymologiquement, a pour sens la loi édictée par la parole ou la parole en tant qu’elle fait loi, c’est-à-dire en tant qu’elle ordonne et institue. Le noble, le roi, l’aristocrate est donc fondamentalement défini non par son lignage mais par la qualité de sa parole qui, ordonnant (au sens de « mettre de l’ordre »), le rend digne de gouverner » - Alexis Lavis. Dès lors, le jūnzĭ est celui qui au bruit du monde est capable de répondre par la justesse de ses mots, par la qualité de son étude, et qui honore le temps passé chez lui à saisir le flot de tout ce qui le précède.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Philosophy is sexy.