• Marie Robert

Ceci est l’une des réalisations les plus émouvantes que j’ai eu l’occasion de voir



L’école Bialik-Rogozin accueille plus de 1000 élèves de la maternelle à la terminale. Cet établissement public situé dans un quartier pauvre de Tel Aviv, reçoit des enfants originaires de 54 pays. Les familles sont venues du Darfour, du Sud-Soudan, d’Erythrée, des Philippines...etc. Beaucoup sont illégales soit parce qu’elles ont franchi la frontière clandestinement, soit parce que leur permis de séjour a expiré. Nombreux sont les enfants qui vivent au sein de familles monoparentales. Les problématiques sociales et émotionnelles s’ajoutent aux questions pragmatiques de mode de garde. Alors que les écoles primaires fonctionnent généralement de 8 heures à 13 heures, celle-ci ouvre à 7 heures et ne ferme ses portes qu’après 19 heures. Car après les cours, ce sont les parents qui sont accueillis pour apprendre la langue, l’histoire, la culture du pays. Le personnel de l’école ne fait ni dans l’angélisme, ni la bien-pensance mais mobilise toute son énergie pour que ces enfants puissent recevoir du contenu, comprendre les codes du pays, et s’épanouir malgré tous les malgré, que ce soit pour quelques mois ou plusieurs années. Merci à eux de nous avoir ouvert leurs portes.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout