• Marie Robert

Ceci est important.


Ceci est important. Lorsque que je demande à mes jeunes élèves de me décrire un philosophe, les images convoquées sont toujours les mêmes, ils imaginent un homme d’un certain âge, barbu et blanc. L’enjeu est majeur, car cela signifie que pour eux, la « pensée » se représente ainsi. Et qui dit pensée, dit aussi la raison, le sérieux, et une certaine forme d’autorité. Et lorsque je repense à mes études à la Sorbonne, des études adorées, le constat est presque identique. Les hommes étaient bien plus nombreux, non seulement en tant qu’enseignants, mais aussi en tant qu’élèves. Ces empreintes subjectives se confirment lorsqu’on plonge dans les chiffres, qui ne manquent pas d’interpeller. Sur les 57 auteurs figurant dans le programme du Bac en 2020, il y avait une seule femme, Hannah Arendt, elles seront 6 dans celui de 2021 parmi 83 auteurs. Alors est-ce à dire que malgré quelques exemples notables, la philo, serait résolument « un truc d’hommes » ? La question est importante. Non pas parce qu’elle cherche à opposer les hommes et les femmes, mais plutôt parce qu’elle nous force à regarder, à déplier, à décortiquer, ce qu’est la philosophie en général, et surtout qui sont ceux qui la pratiquent. Au-delà de la question des hommes et des femmes, est-ce que la philo est un produit de luxe ? Un privilège qu'il faut enfermer dans une tour d’ivoire ? Est-ce que réfléchir à la manière dont tourne le monde n’est réservé qu'à des individus d’un certain milieu ? Dans mon dernier épisode de podcast qui sort aujourd’hui, j’ai voulu affronter ces questionnements, et montrer que dans l’histoire de la pensée, les femmes sont loin d’être absentes, il s’agit simplement d’apprendre à les voir. Et plus nous en parlerons, plus nous permettrons à cette discipline de sortir de son carcan. Sans rien céder à l’exigence, juste en rappelant que la réflexion n’est pas un avantage mais une nécessité. Et quand on interrogera les enfants de demain, en leur demandant à quoi ressemble un philosophe, j’espère de tout cœur qu’ils répondront par une galerie infinie d’adjectifs, à l’image d’une pensée multiple et mouvante. Une pensée qui appartient à tous et à toutes. Je vous souhaite une bonne écoute.

Un épisode à écouter sur toutes les plateformes de podcast en tapant « philosophy is sexy ». @les.podcasteurs ❤️🔥

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout