• Marie Robert

Ceci est comestible.


Ceci est comestible. Je me souviens que quand j’étais en maternelle, dans les années 80, à l’heure de la récré du matin, on nous faisait asseoir sur un banc en file indienne et on nous distribuait une petite brique de lait. Je détestais ça mais j’adorais planter la paille dans cette brique en papier qui, d’un côté montrait un écureuil et de l’autre, une vache, laissant sous-entendre une curieuse provenance pour cette boisson. Je n’avais aucune idée qu’on donnait cela pour pallier les carences des enfants qui, chez eux, ne mangeaient pas. J’ignorais aussi d’où venait ce laitage, et quel prix il pouvait coûter. Et pourtant ces scènes sont gravées dans ma mémoire. J’écris souvent sur l’alimentation, comme s'il y avait tellement à dire que je ne pouvais pas en voir la faim. Le fait de manger me fascine, car même si nos sociétés l’oublient un peu trop souvent, c’est un luxe, un véritable luxe qui a chaque bouchée porte en lui des milliers d’enjeux. Se nourrir n'est pas qu'un besoin biologique. C'est aussi une activité sociale et cognitive. Nous mangeons tous pour vivre, cependant cette nécessité assumée ne nous dispense pas d’une longue série de choix plus ou moins conscients. Qu’est-ce qu’on mange et pourquoi ? Qu’est-ce qui nous fait envie ? Qu’est-ce qui nous dégoûte ? Une boîte de conserve a-t-elle moins de valeur qu’un grand cru ? Des crêpes en famille sont-elles plus précieuses qu’un repas dans un étoilé ? Tout ce qui passe par notre bouche à une valeur culturelle, calorique, sanitaire, éthique, mémorielle. Et ces valeurs se chevauchent au moment de décider ce que nous allons mettre dans nos assiettes. Pour manger, du petit-déjeuner au dîner, nous nous inscrivons dans un contexte social, nous sélectionnons des produits, nous créons un assemblage culturellement acceptable et mettons en œuvre une série d’actes pour nous nourrir. Et qu’importe que le repas en question soit juste un paquet de BN devant la télé. Manger nous engage, ici et maintenant. C’est cette fascination que j’avais envie de partager dans mon nouvel épisode de podcast sorti ce matin. Je vous souhaite d’honorer vos briques de lait. #Bonjour@les.podcasteurs Credit : Kerem Bakir.

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout