Ceci est une porte ouverte. (L'engagement)

Cette fois-ci, je n’ai pas enregistré le nouvel épisode de mon podcast dans ma chambre, ni dans le studio habituel, mais dans garage au cœur de Marseille. Un garage solidaire où des individus en service civique, avec des parcours hétéroclites, viennent donner un peu d’eux-mêmes et apprendre un métier, en l’occurrence la mécanique. La rumeur des moteurs semble bien loin des concepts philosophiques. Et pourtant… Dans cette étrange période d’isolement que nous venons de traverser, dans ces nouvelles manières de nous tenir à distance, combien d’entre nous ont été confrontés à cette question majeure : comment sommes-nous reliés les uns aux autres ? Comment construire ensemble ce fameux « monde d’après » qui n’est finalement qu’une formule pour témoigner de nos envies de faire un peu différemment ? L’une des réponses possibles est celle de l’engagement. Mais comme toujours, dès que le mot est prononcé, les questions surgissent… Quelle signification lui donner ? Que désigne ce terme ? L’étymologie rappelle que l’engagement exige de « mettre quelque chose en gage ». L’engagement n’est donc pas gratuit, il coûte. Mais quoi au juste ? Est-ce le prix de notre indifférence ? Celui de nous laisser atteindre ? Celui de ne pas céder à l’individualisme dévorant ? Comment se construit-il ? On n’est pas le même avant ou après s’être engagé. L’engagement raconte l’histoire de celui qui a su s’élancer, et qui découvre, un visage de lui-même qu’il n’aurait pas imaginé. Un visage éclairé par les autres et par l’avenir. Merci pour vos retours sur ce podcast qui n’a de sens que parce qu’il tisse des fils entre nous. Je vous souhaite une journée où les moteurs de vos cœurs ronronnent de joie.

©2020 par Philosophy is sexy.