Ceci est une invitation. (La Grèce Antique)

Il y a quelques jours, j’ai enregistré un nouvel épisode de mon podcast, mais dans ce curieux été, si suspendu à l’incertitude, j’avais envie de proposer un format plus singulier. Un pas de côté, certes, mais aussi une perspective de voyage, un itinéraire nous rappelant que la pensée s’est construite à l’aune de nos évasions, de nos frottements, de nos mélanges, et de nos étonnements. Elle n’est pas issue du confort ouaté de nos appartements, mais prend sa source dans nos yeux qui s’ouvrent grand et qui se tournent vers l’horizon. Alors ce dimanche, je vous emmène à Millet, puis à Athènes, aux confins de cette sagesse originelle. Sur une terre de soleil aride, de chaleur étouffante, et d’univers grandiose. Thalès, Anaximène, Anaximandre, Pythagore, Socrate, Platon…, etc., de ces auteurs, il ne nous reste parfois que des fragments, d’infimes témoignages, mais la certitude réside sur la puissance de leur geste, sur leur capacité à s’être lancé dans une aventure prodigieuse. Ils ont regardé le ciel, ils ont contemplé la nature autour d’eux, et ils se sont posés des questions, dérangeantes et souvent insolubles, initiant ainsi le tout premier geste philosophique possible, accessible à nous tous, sans limite d’âge de temps, de condition, de statut, ils se sont demandés : pourquoi ? Comprendre l’histoire de la philosophie, ce n’est pas plonger dans un passé figé, c’est au contraire écouter cette redoutable incitation à la subversion. Rien d’autre à faire que laisser nos esprits nous guider, nos corps se mouvoir, et nos regards se perdent et sur toutes les plateformes. Je vous souhaite un dimanche d’émerveillement.