Ceci est un début de saison. (La puissance)

Aujourd’hui sort un nouvel épisode de mon podcast. Le premier d’une seconde série de pas de côté. Et pour inaugurer ce chemin, j’avais envie que nous observions ensemble, ce magma qu’il y à l’intérieur de nos corps, à l’intérieur de nos esprits. Ces bulles qui éclosent tandis que le reste demeure lisse et plat. Nos existences contiennent une somme de possibles et nous décidons pourtant de n’en développer que certains. Vous souvenez du jour où en faisant un gâteau, vous vous êtes demandé pourquoi ne pas devenir pâtissier avant d’oublier l’idée une fois le gâteau cuit ? Ou de cette compétition de tennis, gagnée en CM1, qui vous avait permis un jour d’espérer une finale de Roland Garros ? Ou encore des talents de mécano de votre sœur qui, pourtant, n’a jamais osé poussé plus loin sa carrière de garagiste ? Combien d’aptitudes sommeillent en nous et en ceux qui nous entourent ? Combien de compétences ne demandent qu’à être actualisées ? Est-ce que les choses que nous faisons sont les seules que nous sachions faire ? Et surtout, celles dans lesquelles nous sommes les meilleurs ? Se peut-il qu’au lieu d’enseigner la philosophie, je sois en fait, excellente en escrime et que je l’ignore ? Les voix que nous avons choisies sont-elles les seules à explorer ? Qu’est-ce qui est tapi là ? Juste là ? Quelle est cette bulle qui n’a pas encore éclatée ? Dans cet épisode, il sera donc question de puissance et d’acte. Il sera aussi question de s’aventurer toujours un peu plus dans nos curieuses âmes. Je vous souhaite une bonne écoute.